10 septembre 2011

Contes En Trois Temps


Contes En Trois Temps

I
Personne ne se doutait du changement qui aura lui cette nuit du 21 Décembre.
La nuit fut longue, 56 heures. La prise de conscience avait prit enfin le pouvoir. La planète  survivra grâce au changement. 
Au réveil, le passé s’était effacé, les nouveaux codes  parurent naturels comme s’ils avaient toujours exister.
La nature plus belle, on l’honorait, on se rapprochait d’elle naturellement.
L’égalité de race était enfin achever, on se respecter, on se tutoyer.
Les religions avaient été abolies, les sanctuaires étaient devenus des centres d’études et de recherches, les effigies des martyres et des saints s’étaient transformés en buissons de lavande parfumant l’entourage.
Le jugement de l’autre fut remplacé par l’acceptance.
La médisance  par le regard en soi-même.
La critique par le respect de l’autre.
Les codes avaient changés, le chemin avait était long et sanglant, la conscience  avait gagnée.

II

Le changement comme des ondes se répandait dans le cosmos.
Les planètes, les astres, les étoiles, et tous ceux que nous n’avons pas encore nommé, tous changeaient.
Les jours devenaient plus lumineux, les nuits plus douces, les climats plus stables.
L’enfant qui regardait le ciel découvrait la confiance.

III
Assise sur son rocher, prés du lac Elle regardait son œuvre. Elle était satisfaite. Le danger avait été écarté, Elle pouvait  se reposait.
Elle délia son grand voile pourpre sur son œuvre, Elle fit un élégant baluchon, dont Elle se servit comme coussin, posa sa tête et s’endormit…..

Boom…… Tout est a recommencé…….
    
  
Enregistrer un commentaire