2 février 2014

La Voisine


La Voisine

Une soirée tranquille de fin de semaine,  une forte pluie d’hiver, un vent qui se balade entre les arbres dénudés, enveloppée  chaudement d’une couverture moelleuse en laine, je regarde un vieux film sur la TV tout en sirotant mon thé aux arômes de cannelle. La perspective d’une soirée calme et chaude comme je les aime. Mon chat tigré dort et ronronne sur le tapis. Sur l’écran Charly Chaplin me fait sourire.

On sonne à la porte, au tintement les oreilles de mon chat se dressent, on le dérange. Je me lève à contre cœur, Mme. Paula ma nouvelle voisine, quatre-vingt-trois ans, me sourit, elle m’apporte des livres et des magazines. Elle regarde tout autour, elle aime mon intérieur, elle soupire, elle se rappelle son logis avec son défunt compagnon. Elle prend place, gentiment je lui explique que les livres je les ai déjà lus il y a quelques dizaines d’années, et que les magazines de femme ne m’intéressent pas.  De nouveau elle soupire, mon chat se lève et se dirige vers la cuisine, sa queue  en l’air. Mme. Paula  l’énerve.

Je lui offre une tasse de thé avec une tranche de gâteau aux noix. Dans ses yeux autrefois noirs et brillants, aujourd’hui recouverts d’un voile gris, je lis la solitude, ses main aux doigts déformés, avec quelques bagues et manucurés soigneusement racontent sa route de travail, ses pieds enfouis dans des pantoufles chaudes se reposent enfin….

Elle raconte Mme. Paula, elle décrit sa vie, ses enfants et petits-enfants, sa jeunesse dans un pays lointain, ses parents et ses amours, elle a besoin de ses souvenirs, elle revit ses joies et ses peines pour continuer à vivre. Elle revit sa carrière de sage-femme, elle  revit son couple avec plus de bas que de hauts, et moi j’écoute, Bourvil a remplacé Chaplin a la TV, mon chat a disparu, elle se lève, me sourit, merci de m’avoir écoutée, bonne nuit.

Je reviens vers ma couverture, et ma TV,  mon chat se pelotonne près de moi,  une énergie de solitude et de tristesse parcoure l’atmosphère, je me lève, j’ouvre grande la fenêtre ignorant le froid, la pluie et le vent, je respire profondément, des gouttes de pluie sur mon visage, un regard vers ce ciel noir sans étoile, une prière un remerciement….mon chat miaule ….  
La vie……



Enregistrer un commentaire