30 septembre 2010

Le planteur d’Arbres




Le planteur d’Arbres

Juan a 42 ans, il est professeur d’agriculture à l’université

Juan aime son métier et ses étudiants le trouvent formidable, ces cours sont toujours pleins et presque tous ses élèves réussissent dans la vie. Juan suit assidûment tout les progrès dans le domaine de l’agriculture, assidu des conférences et des séminaires il parcourt le monde. Les forets, les champs, les plantations de tous les continents n’ont pas de secret pour lui, la faune le fascine

Juan vit dans un appartement agréable prés de l’université aucune plante ne décore son appartement. Tout est fonctionnelle chez lui. La bibliothèque est la reine de son appartement

Juan est un enfant adoptée, ses parents d’adoptions vivent dans une autre ville, ils sont charmants et aimants. Ils se visitent très souvent. Juan n’a jamais demande des informations sur ses vrais parent et sur son adoption, de leur cote les parents se sont tus et l’ont entoures d’amour et de tendresse

Juan a un rêve : Planter des arbres, planter une forêt, planter des forets de sapins, de bouleaux, de peuplier, d’érables, de pins, de chênes, de mélèzes. Planter tous ces arbres majestueux pour l’éternité, cela est son rêve

Pour réaliser son rêve Juan à contacter l’Unesco est autres organisations mondiales. Planter son rêve en Afrique sera l’apogée. Il parle souvent de son rêve avec ses amis, surtout après quelques verres, son rêve envoûte ses amis

Juan aime sortir, voire des amis, les femmes l’attirent, elles, elles sont attirées par son physique, par son caractère calme et sa façon de diriger une conversation. Juan est célibataire, par choix, par confort et peut-être par un peu d’égoïsme et de paresse

Très souvent Juan le soir, regarde la TV un verre a la main un livre prés de lui, il regarde surtout  « National Géographie »

Ce soir d’hiver la chaîne de TV rapporte un reportage d’un terrible feu de foret dans un autre continent, Juan se lève et va vers son pc pour écrire un mail au président de L’Unesco pour offrir bénévolement ses services

Il retourne à la TV pour continuer à suivre le reportage. La journaliste voudrait questionner certains habitants de la région, elle s’approche d’un groupe de gardes forestiers luttant contre le feu et demande une question…. Un visage fatiguée et en sueur rempli l’écran 

Juan se lève, jette quelques vêtements dans un sac prend son passeport et sans éteindre la TV sort
 de l’appartement
Enregistrer un commentaire