26 septembre 2015

Petites Annonces



Petites Annonces

Les petites annonces ont changé de domaine, aujourd’hui elles se logent parmi les milliers de pages qui circulent dans cette nouvelle dimension qui est le web.

Les petites annonces ont eu des périodes bien différentes, des périodes où les chômeurs, les yeux encore brouillés de rêves, la première cigarette aux lèvres, les parcoureaient au petit matin, parfois une goutte d’un café était leur bain matinale. On les entourait de cercle au crayon rouge ou noir, on les brodait d’un X d’espoir et parfois on les barrait d’un X rageur.

Très souvent leur encre dégoulinait sous la pluie ou chez le marchant de poissons et parfois une main distraite leur dessinait un cœur à l’encre rouge. Les petites annonces coupées et découpées, se trainaient dans des sacs de grands couturiers, dans le cabas de pointeuse ou dans la gamelle de l’ouvrier remplacé par une machine.

Les petites annonces suivent le changement. Elles sont là, comme toujours mais différemment. Elles apparaissent sur l’écran de notre PC, sur notre tablette, téléphone portable. Elles sont stylisées, coloriées, parfois humoristiques ou sarcastiques, elles nous font rêver de voyages exotiques et de maisons de rêve, elles nous montrent la mode changeante, le maquillage, elles comparent les prix de nos achats.

 Avec des tintements différents, elles s’annoncent sur notre portable à toute heures, on les efface, on les jette au panier de recyclage. Elles reviennent sous un autre nom, avec un nouveau style.

Des couples se forment et se défont par les petites annonces, on se connectent par elles, tout est positif, on est beau ou belle, IQ très haut, photos retouchées par certains programmes, toujours souriants-souriantes, promesse de bonheur.

On tombe dans le piège, car tout ce que nous cherchons est là, car le monde a changé, les enfants ne jouent plus dans les cours, on se parle par téléphone en route pour quelques part. La course pour en avoir plus, pour être dans la vague est dure, on n’a pas le temps pour un regard, un sourire, des yeux qui se rencontrent. Alors entre deux activités, on regarde les petites annonces, on rêve, on rage, le WATS-UP d’une amie, le SMS du travail, le WAZE qui nous conduisent parmi les embouteillages, la petite annonce qui va dans le panier……

La TV qui nous montre un Sounami humain qui se déverse d’un continent à l’autre, la démographie mondiale qui change, les couleurs, les religions qui se détruisent. Le noir qui veut le pouvoir sur la lumière. La TV nous montre la destruction de certains sites archéologiques, on veut couvrir de noir la femme. L’intellectualisme est trop humain, trop paresseux pour lutter.

La petite annonce va-t-elle survivre ??
Enregistrer un commentaire