2 septembre 2013



Le Départ

Dans cet aéroport interplanétaire bâti sur la plus haute montagne du pays, les immenses avions Discovery atterrissaient chaque minute et d’autres décollaient vers leur destination.

Depuis quelques siècles le Monde VI était devenu surpeuplé, certains peuples avaient construit des pays dans des planètes, dont les conditions atmosphériques s’adaptaient à leur organisme.

Le Monde VI, grâce à l’émigration, se renouvelait, les forêts grandissaient, les mers, les lacs, les rivières se purifiaient, certaines espèces de fleurs et d’arbres, depuis longtemps disparues, émergeaient de la terre, les graines avaient survécus pendant des siècles et maintenant une nouvelle vie commençait. Insectes et oiseaux revenaient sur ce Monde VI qui renaissait.

Lui, regardait le trafic aérien et se préparait moralement au départ. Il savait qu’il ne reviendrait pas. Il abandonnait ce qui avait était son monde, sa vie depuis cinquante ans. Le départ était sa seule façon de survivre, de recommencer, d’espérer. Il avait choisi un pays dans la plus lointaine planète, où tout lui était inconnu. Il devrait apprendre la langue, les coutumes, et surtout ce qu’il aimait le plus, la musique de ce nouveau monde. Il savait qu’il pourrait le faire, que l’effort intellectuel lui adoucirait sa peine, et que peut-être un jour l’oublie viendrait.

Un signal vert sur sa montre pc à son poignet gauche, un rayon sous ses pieds, la route vers le Discovery, il glisse, à chaque instant, il se rapproche de son avenir et s’éloigne de son passé. Le rayon l’emporte vers l’embarquement, le détecteur reconnait le signal, le rayon s’arrête devant sa chaise-lit.

Entouré de quatre gardiens, les mains et les pieds menottés, il se dirige vers sa fin. Le rêve de sa dernière nuit le fait sourire, il aurait voulu être un sorcier, un mage pour changer ce vieux monde ……

 Le liquide vert coule dans ses veines, le Discouvery l’emporte……



Enregistrer un commentaire