9 août 2013

Connections

Assis devant son bureau en face de la fenêtre, il écrivait les dernières phrases de son roman. Bientôt le mot FIN apparaîtrait sur l’écran de son pc portable. Dehors la neige tombait en bourrasque, le ciel était presque noir à cette heure du matin, Climat nordique, il n'y pouvait rien! La Norvège était son pays, ses romans étaient écrits dans la langue de son pays, avant le mot FIN, il ferma les yeux et rêva d’un rayon de soleil…..

Les jambes tremblantes, elle quittait la clinique où elle avait abandonné les restes d’une nuit folle de désirs avec un inconnu. Une chaleur étouffante l’entoura elle ferma les yeux et rêva d’un San Francisco couvert de neige…..

Assise dans une tente en Mongolie l’enfant jouait avec sa poupée en chiffon, elle chantonnait une chanson à la mélodie simple et où les mots n’avaient aucun sens, elle improvisait, son visage tout petit et doux était illuminé par la lumière qui se propageait du haut de la tente.

À Sydney dans sa chambre d’enfant aux tons doux, elle habillait sa Barbie en robe de mariée, sa mère lui préparait le déjeuner dans sa cuisine super moderne. Les rideaux voilaient le soleil d’été.

Il signait la traduction de son live à New York, elle attendait son tour, il prit le livre de sa main, il vit le rayon de soleil, elle reprit son livre, la dédicace était écrite à côté du mot FIN, elle vit la neige, les mains se frôlaient….

Son ruck sac sur le dos, elle atteignit le village, l’autre était près du puits, un seau à la main, le contact des yeux ronds avec des yeux bridés, une amitié se forme…..

Une propriété en Arizona, elle et lui, un enfant adopté en Mongolie gazouillent dans le berceau, il écrit un nouveau roman, elle regarde silencieusement l’enfant, dehors le chat ronronne au soleil

New Zélande, Une maison en bois près de la rivière, deux enfants jouent dans l’herbe, cheveux noirs, yeux bridés bleus pour l’une, l’autre blond aux yeux noirs, leurs mères étendent la lessive au soleil.


La terre tourne, le soleil brille ou disparaît pour une période, puis il revient, le changement fait part de tout, les peuples se croisent, se mélangent, se dispersent, et se rejoignent, les races changent, les couleurs s’adoucissent, les milléniums sont sans importance, ce ne sont que des chiffres…le soleil et là et la terre tourne….. 


Enregistrer un commentaire