10 décembre 2011

Le Surfeur

Le Surfeur

J’ai été témoin de la naissance primaire. Il est apparu  au centre d’une vague, qui s’est fendue comme un vagin, entourée d’écumes reflétant les couleurs sang du coucher du soleil.

Debout sur son surf, il a glissé sur la vague, comme un prince sous-marin,  il a culbuté dans l’air, atterri sur une autre vague et roulé avec elle doucement vers la plage.

Le corps ruisselant, ses longs cheveux collés à son dos, son surf sous son bras, il s’est avancé  vers la cabane.

Le soleil a disparu, l’obscurité envahit  le ciel,  bientôt la première étoile, la porte de la cabane s’entrouvre, le grondement sourd du ronronnement de sa moto, le sable se déchire sous la force, le bruit assourdissant de la vitesse, il rejoint l’autoroute….

La  mer est lisse, les vagues se reposent…
Enregistrer un commentaire