25 décembre 2011

Générations

Générations

Assissent autour d’une table ronde trois Générations  faites l’anniversaire de l’aïeul dans le restaurent le  plus chic de la ville. Elle fête ses quatre-vingt-dix ans. Lucide, très chic, ses yeux bleus comme des saphirs, elle dévisage de son regard perçant et froid sa lignée. Deux filles, un fils, gendres, belle-fille et une seule petite fille celle qui porte son nom, celle qui est son antidote.

Au dessert on lui offre son cadeau, sa bouche se crispe avec dédain, personne ne possède son bon gout, comme chaque cadeau celui-ci aussi finira au fond d’un tiroir, ses mains manucurées de rouge sang ouvrent le paquet, envelopper dans un papier de soie un merveilleux saphir monter en pendentif la regarde, elle lève les yeux, rencontre des regards inquiets, va-t-elle pour une fois sourire, remercier ?  Elle regarde le bijou, elle croit voire ses yeux, non, le saphir à des reflets chauds qui se cognent a ses yeux,  le silence, elle regarde ses filles, tremblante elle se lève de sa chaise, elle va vers elles, elle les entourent de ses bras, dans un souffle elle leur dis je vous aime, pardon, elle va vers son fils, elle le sert dans ses bras, lui caresse la barbe, elle regarde sa petite fille, la seule descendante…. Merci… ton choix est superbe…    Des yeux noires prennent possessions et se fondent dans les siens, une main couleur chocolat se pose sur sa main blanche…. La paix se faufile parmi les Générations…..

Pour ses quatre-vingt-onze ans ils sont tous réunis autour de sa tombe….la saphir brille de toute sa splendeur sur la peau brune…. On ne pleure pas….on sourit….
Enregistrer un commentaire