17 juin 2011

Venise

Venise

Un de mes amis était partie à Venise pour se remettre d’un Divorce difficile. Venise devait le guérir, lui redonner la joie de vivre, le connecter encore une foi   a son amour pour l’architecture et l’art Vénitien. 

Je l’ai rencontré l’autre soir, et tout en sirotant un whisky il m’a raconté son aventure Vénitienne.

Venise était comme une baume sur sa blessure, l’automne était doux, il se baladait la ou les touristes sont absents, les innombrables ruelles étroites ou les maisons se touchent presque, les vieux ponts, les échoppes ou  tout genres d’objets multicolores s’entrechoque, l’Ancien Ghetto, les églises cachées, les synagogues endormies. Il se sentait revivre, il photographiait, il mangeait des fruits de mer, le sourire reparaissait a ses lèvres, l’étincelle de la curiosité brillait dans ses yeux. 

Un soir, après avoir dîné dans l’arrière cuisine d’un vieux couple d’artistes, il se baladait dans une impasse aux résidences restaurées, une porte s’ouvrit et une silhouette vint a sa rencontre, deux yeux noires, une longue chevelure de jais, un corps agréable, un sourire, ‘’Buenaserra ‘’ il lui rendis son sourire ‘’Bonsoir’’ et ensemble ils sortirent de l’impasse.

Elle tourna a gauche, son hôtel était a droite, il lui demanda la permission de l’accompagner, ils bavardaient jusqu'à l’aube buvant de la bière prés du canal, elle était captivante, son instinct de flirter s’était réveillée, dans sa tête il organiser de rallonger son séjour,  elle souriait, il la dévorait des yeux.

Devant sa porte elle lui tendit la main ‘’ mi chiamo ‘’  Mario, dans une semaine après l’opération je serais Maria……

Je repars à Venise dans dix jours.

Je luis sourit, il avait raison…..

Enregistrer un commentaire