10 octobre 2010

Le Collier



Le Collier

Rachel quitte l’Université son cœur plein de joie, A l’âge de Trente Deux ans, après de longues études, elle a reçu son P.D.G. dans la section music d’Afrique. Rachel est heureuse, elle revoit encore ses voyages en Afrique la musique des différents pays qu’elle a visité chantent dans sa tête, surtout la gentilles avec laquelle elle a été reçue dans ces pays.

Elle revoit Abraham cet immense home noir, qui a été son guide musical en Afrique ce géant a la grande sensibilité d‘âme. 

Dans tout ses voyages Abraham a été son guide, son traducteur, il a ouvert toutes les portes des universités pour elle, a traversé des étendue infinie pour la conduire dans des villages ou encore une musique sans âge est joué avec des instruments les plus chaotiques. 

Sans Abraham  elle n’aurait pas pu connaitre l’Afrique est sa music. Abraham tellement grand, avec son mètre soixante-dix elle se sentait à cote de lui comme  une naine. Abraham qui la recevait a l’Aéroport,  avec un bouquet de fleures jaunes, et  la serrer dans ses bras a son départ, Abraham qui a été pour elle un grand frère…..Aujourd’hui  elle le remercie et dans sa tête et déjà elle compose le mail qu’elle lui enverra ce soir.

Rachel décide de s’offrir un cadeau aujourd’hui, peut-être un bijou, quelque chose de joli, elle se dirige vers sa voiture et roule vers le centre, elle sait exactement vers quelle boutique se diriger.

La boutique est tenu par une charmante femme entre deux âge,  à peine  entrée Rachel sait ce quelle veux. Le collier a deux rangs de perles noires, le prix est énorme, mais elle n’hésite pas, elle le veut,   elle paye et habille son cou de ses fabuleuses perles noires.

Elle flâne un peut encore, achètes des fleures jaunes, et se diriges vers son appartement.

Son pc clignote avec de nouveaux messages, plus tard elle répondra , elle écrit un long mail à Abraham et va se doucher.

Un mail avec la mention Urgent clignotent, il est de l’université lui annonçant le brusque décès de son ami la raison de la mort n’est pas mentionnée…. Les perles noires se couvrent  de larmes
Enregistrer un commentaire