26 septembre 2010

Deux Hommes et une pensée




Deux Hommes et une pensée


L’heure du crépuscule

N’ importe où, une ville au bord d’un Océan, le nom de la ville, le nom de l’Océan, n’ont pas d’importance, fermez les yeux et vous serez la, vous sentirai l’odeur, vous entendrez le bruit des vagues, vous sentirez le sel sur vos lèvres ….alors pourquoi nommer les places, les personnes….

Deux hommes assis en face de l’immensité, ils ne se connaissent pas, ils ne se sont jamais rencontrer, ils ne parlent pas les mêmes langues, physiquement ils sont très différents, leurs professions sont l’opposée l’une de l’autre, ils appartiennent a des races différentes, leurs ancêtres autrefois se sont fait la guerre, pourtant ils sont assis l’un  prés  de l’autre, comme deux vieux amis qui n’ont pas besoin de parler pour se comprendre.

Doucement la nuit tombe, des milliers d’étoiles s’allument dans le ciel, nos amis sont toujours la assis, presque immobile, le seule bruit et le bruit des vagues, ils sont la toute la nuit jusqu'à l’aube, la pensée qui les a réunis  vat-elle se réalisée a l’aube ?

La nuit prend son temps, elle s’éternise…..puis les étoiles doucement  commencent a pâlir, le ciel lentement s’éclairci, la pensée est la, elle commence à se réaliser avec chaque vague qui vient sur le rivage, dans la clarté du nouveau matin, la pensée  se forme, nos amis l’observe, la pensée, doucement avec le jour qui avance se matérialise, vaguement encore dans des formes pas tout a fait claires, solennellement comme la réalisation d’une prière  deux formes se dégagent des vagues,   le couple, que la pensée de nos amis ont fait naitre, pour un nouveau commencement,   un nouveau monde une nouvelle conscience…….


Enregistrer un commentaire